Nouvelle pellicule

Publié le par Michel Gallois

Voici un rapport technique sur mon premier essai de la nouvelle émulsion « Ektachrome 64 T » proposée par Kodak, en remplacement de l’irremplaçable Kodachrome 40 !

EKTACHROME 64 T

sensibilité de 64 ISO équilibrée en lumière artificielle pour TC = 3200°K à filtrer pour la lumière du jour avec 85 B = 40 ISO

Essais effectués avec une caméra Beaulieu 4008 (dont le filtre incorporé 85 A a été démonté) et une optique fixe Angénieux : 15 mm Ø 1,3 à 18 i/s, obturateur : 100°, exposition au 1/65 s.

 

En lumière du jour sur extérieurs ensoleillés et intérieurs :  

 

1. Avec filtre 85 B puis avec filtre 85 A (ou 85) = assez peu de différence bien que le 85 B retienne un peu de bleu.  

2. L’utilisation en supplément d’un filtre 81 A (jaune) pour réchauffer légèrement l’image, donne un effet agréable.

3. Le réglage de la cellule caméra (étalonnée avant) a été fait sur 64 ISO et l’exposition est bonne. On peut  sous-exposer très légèrement (¼ Ø) afin d’obtenir des couleurs plus saturées.

Important ! :  Attention à la surexposition qui est mal encaissée et donne très vite des « images brûlées » ! …
- La fixité de l’image est bonne et il n’y a pas de rayure (à 18 i/s, 9 i/s et 36 i/s)

- Comparatif avec une caméra Bauer C900 XL.M équipée d’un zoom Neovaron : 6/51 mm Ø 9,2 à 18 i/s, obturateur à 220°, exposition au 1/29 s. Le réglage de la sensibilité est automatique par palpeur sur le chargeur. Le filtre 85 A est celui de la caméra (incorporé) : le réglage est correct car l’image obtenue est bien exposée, sans sur exposition.
Toutefois, sur les caméras dont le réglage de la sensibilité est automatique, il est recommandé d’effectuer des essais avant.


En lumière artificielle avec lumière domestique : TC ~ 2800/3000° K sans filtre :

Le rendu général de l’image est bon, sans dominante. La reproduction des couleurs est fidèle. 
 

Conclusion générale :

1. En lumière du jour, il existe une légère dominante bleue sensible essentiellement sur la reproduction des verts.

2. La définition et le contraste sont corrects mais très inférieurs au Kodachrome 40, cela est particulièrement sensible sur les plans larges ou la granulation est présente. Sur les plans moyens et serrés, la définition est bonne, ainsi qu ‘en réglage macro.

3. En lumière artificielle, le rendu des couleurs est fidèle et la définition semble meilleure.

On gagne près d’un diaphragme par rapport à la Kodachrome 40.

1. Ce chargeur nous a été donné par Kodak pour effectuer des essais et il devait être vendu à partir du mois d’août 2005.

2. Son prix n’est pas encore fixé : 13 € ?

3. A ce jour, le développement est assuré par le laboratoire Ciné-Dia, en professionnel, avec un délai de 3 jours, au prix TTC de 17,40 €. Le développement est soigné mais sans amorce pour le moment (Tél : 01 48 41 36 25 – super 8).

4. … Il est à craindre un coût de 30 €, c’est à dire plus du double par rapport au Kodachrome 40, pour une qualité inférieure et une tenue dans le temps limitée …


               … dommage d’avoir détruit l’irremplaçable !

                                                                                                    

                                                                      Michel Gallois (Septembre 2005)

 

 

 

 

Publié dans films pour amateurs

Commenter cet article